Questions sur le statut du traducteur salarié (coop)
Téma indítója: Borghildur Hjartardottir

Borghildur Hjartardottir  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
Tag (2009 óta)
angol - izlandi
+ ...
Jan 19

Bonjour, je me presente. Je suis islandaise mais j'habite la France depuis 1999. J'ai travaillé comme traductrice indépendante avec le status d'auto-entrepreneur de 2008 à 2012. A l'époque j'avais des jeunes enfants et n'ai pas réussi de dépasser le seuil maximum de l'époque et non assujettie à la TVA. La plupart de mes clients étaient hors France. J'ai repris un travail salarié de 2012 à 2020 ou j'ai malheureusement perdu mon emploi suite au Covid ( travail dans l'aviation).
Au
... See more
Bonjour, je me presente. Je suis islandaise mais j'habite la France depuis 1999. J'ai travaillé comme traductrice indépendante avec le status d'auto-entrepreneur de 2008 à 2012. A l'époque j'avais des jeunes enfants et n'ai pas réussi de dépasser le seuil maximum de l'époque et non assujettie à la TVA. La plupart de mes clients étaient hors France. J'ai repris un travail salarié de 2012 à 2020 ou j'ai malheureusement perdu mon emploi suite au Covid ( travail dans l'aviation).
Aujourd'hui au chômage je suis la formation traducteur français vers l'anglais de CI3M et prévois de me relancer d'ici le mois de mai.
Ma question concerne donc le statut le mieux adapté. Je prévois d'avoir principalement des clients hors France comme avant et du coup la question de la TVA.
Actuellement j'hésite entre deux options.

1) Auto-entrepreneur - mais comment ça marche question TVA quand les clients sont majoritairement des agences basés en EU et hors EU? Est-ce que je facture la TVA avec un DES? Et puis sans TVA pour les clients français tant que je reste en dessous du seuil?

2)Traducteur salarié - j'ai assisté a une réunion d'information de Creacop14 (je suis basé en Normandie) et j'avoue que le statut salarié et tentant de part le droit au chômage et simplification des démarches sans parler de l'accompagnement. Mais...avec la coop je dois facturer la TVA et je me demande si cela risque de me faire perdre des clients? Aussi s'il y a parmis vous qui sont salariés avec une coop, comment fonctionnez vous pour la TVA lorsque le client est hors France? Et est-ce que l'investissement vaut le coup? On me propose des frais de gestion de 12% sur le HT et il y a bien sûr les charges salariales + charges patronales a payer.

Je vous remercie d'avance d'avoir pris le temps de lire ma question et pour tout conseil bienveillant vous pouvez donner.
Collapse


 

Kay Denney  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
Tag (2018 óta)
francia - angol
. Jan 19

Je suis auto-entrepreneur, jusqu'à un certain seuil (36,000 € je crois, en tout cas pas une somme qu'un traducteur risque de dépasser la première année) on ne paye pas de TVA du tout. On a juste à payer les charges à l'URSSAF. C'est un statut très simple à gérer.

 

Borghildur Hjartardottir  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
Tag (2009 óta)
angol - izlandi
+ ...
TÉMAINDÍTÓ
Je me pose plus la question de la protection sociale Jan 19

Kay Denney wrote:

Je suis auto-entrepreneur, jusqu'à un certain seuil (36,000 € je crois, en tout cas pas une somme qu'un traducteur risque de dépasser la première année) on ne paye pas de TVA du tout. On a juste à payer les charges à l'URSSAF. C'est un statut très simple à gérer.


En portage salarial comme en coop on cotise pour le droit au chômage ce qui est rassurant et on cotise aussi pour une assurance pro+prévoyance+mutuelle. En tant qu'auto-entrepreneur est-ce que vous avez souscrit a ces assurance?


 

Sara Massons  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
Tag (2016 óta)
angol - francia
+ ...
Je m'efforce de ne pas dépasser le seuil - peut être faire un calcul Jan 19

Bonjour,

Je suis à mon compte depuis 2015 en statut autoentrepreneur (ou plutôt micro entrepreneur maintenant). Je n'ai que très peu de frais de fonctionnement (moins de 3000€ par an hors complémentaire santé car je bénéficie de celle de mon mari). Il y a deux ans, j'ai dépassé de quelques centaines d'euros le seuil de 32 000 euros et je me suis questionnée sur la pertinence de changer de statut. La conclusion, pour ce qui me concerne, a été de garder mon statut de mic
... See more
Bonjour,

Je suis à mon compte depuis 2015 en statut autoentrepreneur (ou plutôt micro entrepreneur maintenant). Je n'ai que très peu de frais de fonctionnement (moins de 3000€ par an hors complémentaire santé car je bénéficie de celle de mon mari). Il y a deux ans, j'ai dépassé de quelques centaines d'euros le seuil de 32 000 euros et je me suis questionnée sur la pertinence de changer de statut. La conclusion, pour ce qui me concerne, a été de garder mon statut de micro-entreprise et de faire tout mon possible pour rester sous le seuil, d'autant qu'il y a une sorte de "tolérance" puisque la première année, si on ne dépasse pas 35 000 euros, on peut conserver la franchise de TVA. Cela dit, le statut salarié en coop n'a pas fait partie de ma comparaison.
D'après moi, le statut salarié est surtout intéressant pour la protection sociale mais je cotise pour l'assurance maladie et la retraite en tant que micro-entreprise. Pour l'assurance chômage, c'est à chacun de voir, moi j'estime que je n'en ai pas besoin dans ma situation.
Il serait peut-être intéressant de prendre un tableur, faire une estimation de ce que tu peux espérer avoir comme CA, déduire tes charges de fonctionnement et tes cotisations, et voir ce qu'il te resterai comme "salaire" puis faire le même genre de calcul avec le statut salarié. Si le "salaire" en micro-entreprise ne dépasse pas celui que tu aurais en coop, la coop est clairement intéressante. Sinon, il faut déduire du "salaire" en micro-entreprise un montant d'épargne personnelle qui te permettrait de te faire ta propre assurance chômage (par exemple), et comparer de nouveau. Tu peux aussi inclure le temps que tu consacrerai à l'administratif en micro-entreprise en y attribuant un tarif horaire (c'est ce que j'ai fais) de façon à affiner encore ta comparaison.
Collapse


Borghildur Hjartardottir
 

Borghildur Hjartardottir  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
Tag (2009 óta)
angol - izlandi
+ ...
TÉMAINDÍTÓ
meric Jan 19

Sara Massons wrote:

Bonjour,

Je suis à mon compte depuis 2015 en statut autoentrepreneur (ou plutôt micro entrepreneur maintenant). Je n'ai que très peu de frais de fonctionnement (moins de 3000€ par an hors complémentaire santé car je bénéficie de celle de mon mari). Il y a deux ans, j'ai dépassé de quelques centaines d'euros le seuil de 32 000 euros et je me suis questionnée sur la pertinence de changer de statut. La conclusion, pour ce qui me concerne, a été de garder mon statut de micro-entreprise et de faire tout mon possible pour rester sous le seuil, d'autant qu'il y a une sorte de "tolérance" puisque la première année, si on ne dépasse pas 35 000 euros, on peut conserver la franchise de TVA. Cela dit, le statut salarié en coop n'a pas fait partie de ma comparaison.
D'après moi, le statut salarié est surtout intéressant pour la protection sociale mais je cotise pour l'assurance maladie et la retraite en tant que micro-entreprise. Pour l'assurance chômage, c'est à chacun de voir, moi j'estime que je n'en ai pas besoin dans ma situation.
Il serait peut-être intéressant de prendre un tableur, faire une estimation de ce que tu peux espérer avoir comme CA, déduire tes charges de fonctionnement et tes cotisations, et voir ce qu'il te resterai comme "salaire" puis faire le même genre de calcul avec le statut salarié. Si le "salaire" en micro-entreprise ne dépasse pas celui que tu aurais en coop, la coop est clairement intéressante. Sinon, il faut déduire du "salaire" en micro-entreprise un montant d'épargne personnelle qui te permettrait de te faire ta propre assurance chômage (par exemple), et comparer de nouveau. Tu peux aussi inclure le temps que tu consacrerai à l'administratif en micro-entreprise en y attribuant un tarif horaire (c'est ce que j'ai fais) de façon à affiner encore ta comparaison.



Ce que vous dites est très juste. Je vais regarder ça de plus prés en regardant mes chiffres d'avant. Je viens aussi de m'inscrire a une formation donnée par le SFT "réussir son installation et se constituer une clientèle" donc je pense que cela m'aidera également dans mes choix


Nikki Scott-Despaigne
Carla Guerreiro
 

Kay Denney  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
Tag (2018 óta)
francia - angol
. Jan 20

Borghildur Hjartardottir wrote:

En portage salarial comme en coop on cotise pour le droit au chômage ce qui est rassurant et on cotise aussi pour une assurance pro+prévoyance+mutuelle. En tant qu'auto-entrepreneur est-ce que vous avez souscrit a ces assurance?

Non, je ne sais même pas si c'est possible. En principe, les indépendants n'y ont pas droit.
Personnellement, je mets de côté une part de ce que je gagne dans un compte épargne pour me couvrir le jour où je ne pourrai pas gagner suffisamment pour des raisons de santé ou autre.


Borghildur Hjartardottir
 

Nikki Scott-Despaigne  Identity Verified
Local time: 20:42
francia - angol
Sur-mesure Jan 20

Dans un monde idéal, on ferait tout sur-mesure. Malheureusement, force est de constater qu'on n'a d'autre choix que de peser le pour et le contre d'un nombre de facteurs avant de faire son choix. En élisant son statut juridique et/ou régime, on tient compte de sa situation personnelle (familiale, fiscale, âge, etc.), du volume de travail estimé, du volume de frais et de dépenses, etc., ainsi que d'un nombre de facteurs sur lesquels on n'a pas trop la main.

Dans toute planific
... See more
Dans un monde idéal, on ferait tout sur-mesure. Malheureusement, force est de constater qu'on n'a d'autre choix que de peser le pour et le contre d'un nombre de facteurs avant de faire son choix. En élisant son statut juridique et/ou régime, on tient compte de sa situation personnelle (familiale, fiscale, âge, etc.), du volume de travail estimé, du volume de frais et de dépenses, etc., ainsi que d'un nombre de facteurs sur lesquels on n'a pas trop la main.

Dans toute planification, il peut être utile d'établir des objectifs à court, moyen et long terme. Ainsi, me semble-t-il sensé de bien réfléchir et de suivre une formation ciblée auprès d'un organisme compétent et qui va proposer un contenu à jour. Sinon, restez vigilante aux modifications juridiques, sociales et fiscales et ne pas exclure un ajustement afin de maintenir un statut/régime qui soit le mieux adapté.

Retenons un principe de base, théorique: plus vous cotisez, plus les droits acquis seront porteurs. Théoriquement. Dans tous les cas, mettez de l'argent de côté me semble indispensable. Ne pas hésiter à prendre conseil auprès de professionnels!

Bon courage et bonne chance!
Collapse


Borghildur Hjartardottir
Mark Nathan
 

Borghildur Hjartardottir  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
Tag (2009 óta)
angol - izlandi
+ ...
TÉMAINDÍTÓ
Merci pour vos retours Jan 20

Je suis actuellement une formation avec CI3M et la deuxième partie concerne justement l'installation et le coté administratif. Mais comme je recois regulierement des PO (que je refuse pour le moment) je me dis que je vais peut etre me lancer avant d'avoir fini toute la formation. Il me semble aussi bien d'échanger avec d´autres traducteurs pour voir comment ils gèrent pour essayer d'éviter des erreurs ou de mal m'y prendre.

 

Sophie Dzhygir  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
német - francia
+ ...
Assurances Jan 26

Kay Denney wrote:

Borghildur Hjartardottir wrote:

En portage salarial comme en coop on cotise pour le droit au chômage ce qui est rassurant et on cotise aussi pour une assurance pro+prévoyance+mutuelle. En tant qu'auto-entrepreneur est-ce que vous avez souscrit a ces assurance?

Non, je ne sais même pas si c'est possible. En principe, les indépendants n'y ont pas droit.
Comment ça, pas le droit, pas possible ? Tu parles de la prévoyance et de la mutuelle ? Bien sûr que c'est possible, mais dans le privé évidemment. Le seul "problème", c'est que quand on est en microentreprise, on ne déduit pas les frais (il y a déjà un abattement qui est supposé les couvrir). Si on est au réel, on déduit les frais réels. Personnellement, j'ai une prévoyance, une mutuelle et une retraite privée, toutes déductibles de mon chiffre d'affaires puisque je suis au réel.

Borghildur, je crois que tu as eu la plupart des réponses, sauf une : la TVA et l'impact sur les clients. Sauf si tes clients sont des particuliers, le fait d'être assujetti à la TVA ou non ne fait aucune différence pour les clients.


Borghildur Hjartardottir
 

Helene Tagand  Identity Verified
Franciaország
Local time: 20:42
angol - francia
+ ...
Si tu es en coopérative Feb 26

Bonjour Borghildur, bonjour à toutes et à tous,

Moi je suis salariée d'une coopérative d'activité et d'emploi (pas d'une entreprise de portage salarial : la coopérative appartient aux associés qui la composent) après avoir été en profession libérale (parce que le statut d'autoentrepreneur/microentrepreneur n'existait pas lorsque je me suis mise à mon compte).
J'ai donc les mêmes droits que les salariés. Je cotise au chômage, à la retraite, j'ai des congés pay
... See more
Bonjour Borghildur, bonjour à toutes et à tous,

Moi je suis salariée d'une coopérative d'activité et d'emploi (pas d'une entreprise de portage salarial : la coopérative appartient aux associés qui la composent) après avoir été en profession libérale (parce que le statut d'autoentrepreneur/microentrepreneur n'existait pas lorsque je me suis mise à mon compte).
J'ai donc les mêmes droits que les salariés. Je cotise au chômage, à la retraite, j'ai des congés payés, etc. J'ai une mutuelle d'entreprise, négociée pour l'ensemble de la coopérative et donc plutôt avantageuse (en tout cas au regard de la mutuelle que j'avais quand j'étais en profession libérale). Je ne m'occupe presque pas de la partie administrative de mon travail, sauf pour établir mes factures.

Au quotidien, mon travail n'a pas changé avec mon passage au statut de salarié : je démarche des prospects, j'entretiens les relations avec mes clients, j'établis mes prix, mes conditions de prestation de service, mes devis, mes factures.
La différence, c'est que mes clients s'acquittent de leurs factures auprès de la coopérative, qui me verse un salaire.

Le montant des cotisations sociales est similaire à ce que je payais en profession libérale, il est donc plus élevé qu'en microentrepreneur. S'y ajoute la part versée à la coopérative, pour couvrir les services mutualisés que sont la compta, la gestion administrative, le conseil, etc. Cette part représente environ 1% de mon salaire brut.

Concrètement, outre le fait que je n'ai plus besoin de faire ma compta et mes déclarations fiscales et que cela m'a permis de me débarrasser de la Cipav (avec laquelle j'ai eu de nombreux problèmes), j'apprécie le fait de pouvoir être conseillée par des professionnels qui ont une vision globale et à long terme de mon activité.

Le fait d'avoir mes revenus lissés sur l'année sous forme de salaire m'a surtout permis de ne pas stresser pour le mois suivant et de pouvoir refuser les contrats inintéressants pour prendre le temps de démarcher de meilleurs clients, qui payent correctement sans m'imposer des méthodes de travail ou des outils. J'ai ainsi pu me débarrasser de clients moins fiables et beaucoup moins respectueux de mon travail.
Collapse


 


To report site rules violations or get help, contact a site moderator:

A fórum moderátora(i)
Andriy Bublikov[Call to this topic]

You can also contact site staff by submitting a support request »

Questions sur le statut du traducteur salarié (coop)

Advanced search






TM-Town
Manage your TMs and Terms ... and boost your translation business

Are you ready for something fresh in the industry? TM-Town is a unique new site for you -- the freelance translator -- to store, manage and share translation memories (TMs) and glossaries...and potentially meet new clients on the basis of your prior work.

More info »
SDL Trados Studio 2021 Freelance
The leading translation software used by over 270,000 translators.

SDL Trados Studio 2021 has evolved to bring translators a brand new experience. Designed with user experience at its core, Studio 2021 transforms how new users get up and running and helps experienced users make the most of the powerful features.

More info »



Forums
  • All of ProZ.com
  • Terminológiai keresés
  • Munkák
  • Fórumok
  • Multiple search